Brown-out : quand on perd toute motivation au travail

C’est une nouvelle forme de dépression liée au travail et qui pourrait bien prendre de l’ampleur dans les années à venir. Le brown-out, qui se traduit littéralement comme une « baisse de courant », touche de plus en plus de travailleurs. Mais quel est ce nouveau mal et quels sont les symptômes à surveiller ?

Il ne faut pas confondre le brown-out avec le burn-out, qui décrit un état d’épuisement extrême après une exposition prolongée au stress, ou avec le bore-out, aussi appelé « syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui », qui touche des personnes vivant une réelle insatisfaction dans leur vie professionnelle.

Le brown-out est un mal qui ronge des personnes tout à fait aptes, mais ne trouvant plus de sens à leur travail. Cet état toucherait principalement des personnes ayant un bon niveau d’études ou de compétences et devant effectuer des tâches qu’elles jugent dévalorisantes par rapport à leurs connaissances et à leur expérience. Ce syndrome se traduit généralement par un désintéressement progressif et le sentiment d’accomplir chaque jour des tâches absurdes et dénuées de sens.

Les symptômes :

  • Le sentiment d’être inutile. Vous vous sentez inutile et votre motivation est au plus bas. Vous ne ressentez plus aucun plaisir au travail. Même si vous ne manquez pas de dossiers à traiter, la lassitude vous envahit et vous n’y voyez plus d’intérêt. Vous n’êtes plus stimulé et perdez donc confiance en vous et en vos compétences.
  • Perte de sens. Vous ne comprenez plus votre rôle dans l’entreprise. Vous ne comptez pas vos heures au bureau, mais vous ne vous reconnaissez plus dans votre travail et vous avez du mal à mener à terme les projets qui vous sont confiés.
  • Dévalorisation. Vous avez l’impression de ne plus être indispensable et important pour l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Vous avez le sentiment d’être inutile et cela vous ronge.
  • Baisse de l’engagement. Vous êtes devenu le champion des mots d’absence. Vous fuyez les réunions et vous prenez un congé maladie de plus en plus souvent, car vous n’avez plus la motivation.
  • Renfermement sur soi-même. Votre sens de l’humour a disparu, vous pleurez plus souvent et vous êtes plus irritable.
  • Troubles physiques. Des signes physiques peuvent apparaître : vous dormez moins bien, votre régime alimentaire laisse à désirer, ce qui se traduit par une baisse d’énergie.
  • Désengagement affectif. Cette dévalorisation de vous-même et la lassitude se font ressentir jusque dans votre vie personnelle. Il se peut que vous ne vous sentiez plus utile non plus au sein de votre propre famille et que vous n’ayez plus le goût de sortir, de voir des amis.

Comment en sortir ?

Une fois les symptômes identifiés, il est nécessaire de consulter un médecin. Comme le burn-out, cela nécessitera très certainement une prise en charge et un arrêt de travail.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#